© 2017 Cliniques dramaturgiques avec Wix.com 

INFO-FTA 514 844 3822 + 1 866 984 3822

  • Facebook Clean
  • Twitter Clean

Alexandros Mistriotis

Athènes, Grèce

Alexandros Mistriotis est né le 17 août 1973 à Ottawa (Canada), mais il a grandi à Athènes (Grèce). Il a fait ses études en France à l’ESBAM (École Supérieure des Beaux Arts de Marseille). Son parcours est guidé par à la fois la littérature, la peinture, le cinéma, la photographie, le multimédia, le théâtre et la danse. La synthèse de ces langages l'a mené vers la dramaturgie en tant qu'accompagnement et comme pratique.

 

Les performances issues de ses textes font partie de son projet « pour un Théâtre de la Quiétude ». Ses textes sont d'ailleurs inscrits dans une recherche sur l’oralité contemporaine et demeurent par conséquent non publiés. Son profil artistique est fuyant et son travail oscille entre les images et les textes, la présence et la représentation, la rigueur et l’imprécision... Il fait partie d’une scène indépendante grecque émergente qui défend la faiblesse et la disparition, et qui se méfie des médias et des institutions. Depuis quelques années, il est invité à intervenir en Europe sur des thèmes divers tels que la relation entre l’art et la société, ou entre la technologie et la culture.

Bart Van den Eynde

Bruxelles, Belgique

Bart Van den Eynde a étudié l’histoire médiévale (RUGent, BE & Stendhal II Grenoble, FR) et le théâtre (KULeuven, BE). De 1991 à 1995, il a travaillé à l’Institut Flamand de Théâtre, un centre de documentation sur les arts performatifs. En 1995, il a rejoint le Het Zuidelijk Toneel. Il est alors devenu directeur littéraire et dramaturge de production pour cette compagnie de répertoire basée à Eindhoven (PB). De 2000 à 2005, il a été directeur artistique associé de la compagnie de théâtre jeune public Laika à Antwerp (BE).

 

Il a été professeur invité dans différentes écoles de théâtre de Belgique et des Pays-Bas. De 2009 à 2012, il a été le directeur artistique et pédagogique des études avancées en performance et scénographie, un programme de recherche sur la performance et la scénographie sur ou hors scène à Bruxelles (BE). Depuis 2015, il est le directeur de programme de la nouvelle maitrise en théâtre à l’Académie de Théâtre à Maastricht (PB).

 

Il est présentement étudiant à la maitrise en psychologie (VUBruxelles, BE). Il a obtenu un diplôme en tant que médiateur social (KULeuven & KHLeuven, BE) en 2015. Sur sa liste de souhaits : une formation en «appreciative inquiry», «deep democracy», etc.

 

Depuis le début de sa carrière professionnelle, il travaille en tant que dramaturge indépendant pour des productions de danse et de théâtre à l’international. Il a travaillé avec autant de metteurs en scène (Ivo van Hove, Guy Cassiers, FC Bergman, et al.) que de chorégraphes (Simon Stephens, Peter Verhelst, Judith Herzberg, et al.) et d’auteurs dramatiques (Simon Stephens, Peter Verhelst, Judith Herzberg, et al.) en Belgique, en France, aux Pays-Bas, en Allemagne, en Angleterre, en Autriche, au Portugal et aux États-Unis.

Sarah Israël

Munich, Allemagne

Sarah Israël a fait des études en dramaturgie, en nouvelle littérature et en philosophie. En 2009, elle a reçu la bourse Marie Zimmermann dédiée à la promotion des jeunes dramaturges. De 2009 à 2012, elle a travaillé comme dramaturge au Schauspiel Stuttgart. Depuis 2012, elle travaille comme dramaturge indépendante et réalise des projets de danse et de théâtre en Allemagne et ailleurs (Tchad, Thaïlande, Cuba, France). Depuis quatre ans, elle développe en continu des projets artistiques et socioculturels avec le chorégraphe et danseur tchadien Taigué Ahmed. En 2014, elle est devenue dramaturge au Festival RODEO (Festival de la scène indépendant de la ville de Munich), qu'elle dirige et développe depuis 2016.

Leyla-Claire Rabih

Dijon, France + Berlin, Allemagne

Après des études littéraires (Universités de Lyon II et de Paris VIII), Leyla-Claire Rabih a été formée à la mise en scène par Manfred Karge au Conservatoire Supérieur Ernst Busch de Berlin 1997 à 2002. Elle a été l’assistante de Thomas Ostermeier, Manfred Karge et Robert Cantarella. En 2004, elle bénéficie d’une bourse-séjour à l’Akadémie Schloss Solitude à Stuttgart, où elle travaille avec l’auteur et dramaturge Margareth Obexer.

Pendant dix ans, elle concentre l’essentiel de ses activités en Allemagne. Elle travaille comme metteur en scène et alterne entre le théâtre allemand subventionné (DT Göttingen, Staatstheater Cottbus …) et la scène indépendante (Berlin Sophiensaele, Festival BBI Suisse …), tout en axant son travail autour du répertoire contemporain et du travail avec de jeunes auteurs.

A Berlin, elle met en scène en 2000 à l’Ecole Ernst Busch /Bat, La Musica II de M. Duras et en 2002, La Résurrection de Lazare de Gérard François. En 2001, elle co-réalise avec Markus Joss, une adaptation théâtrale de L’Institut Benjamenta de Robert Walser pour le Festival Frictions à Dijon. En 2003, elle met en scène Tabataba de B-M. Koltès au Hans-Otto Theater à Potsdam puis, en 2006, Le Procès d’après Kafka au DT Göttingen. Elle a également monté deux textes de Fritz Kater, Un temps pour aimer, un temps pour mourir, en 2005 au Staatstheater à Cottbus et Vineta, pour sa création en France, au Théâtre Dijon Bourgogne en 2006. En 2003, elle rassemble avec Markus Joss un collectif d’artistes pour la création d’une installation sonore Alpinarium 3 pour le Festival BBI à Friburg en Suisse. Alpinarium 3 a été invité dans divers festivals en France, en Allemagne et en Suisse.

Installée à Dijon, Leyla Rabih met en scène Les Voisins de Michel Vinaver en juin 2007. Elle crée en 2008 la compagnie Grenier/Neuf avec laquelle elle travaille sur les écritures contemporaines. En 2008, elle met en scène à Dijon Zéphira. Les pieds dans la poussière, un texte de Virginie Thirion et, en 2009, Tu as bien fait de venir, Paul, de Louis Calaferte. En 2010, elle met en scène Casimir et Caroline d’après Horváth dont elle rédige l’adaptation avec Marianne Costa. Le spectacle est créé en avril 2010 au Théâtre du Parvis Saint Jean en coproduction avec le Théâtre Dijon Bourgogne. En parallèle, elle poursuit ses activités outre-Rhin au Theater Konstanz avec la création allemande du texte de Mark Ravenhill, Der Schnitt en 2008, Nordost de Torsten Buchsteiner en 2009, puis de Schwester von de Lot vekemanns en 2010.

A partir de 2011, en tandem avec le traducteur Frank Weigand, elle est chargée de la direction de publication de la collection « SCENE, Neue französische Theaterstücke » qui depuis 1999 propose chaque année un volume réunissant cinq pièces d’auteurs contemporains de langue française traduites en allemand. Depuis 2006, la collection « SCENE » est éditée par Theater der Zeit, éditeur allemand de référence dans le domaine du théâtre contemporain. La collection est diffusée très largement auprès des professionnels du milieu théâtral allemand.

Depuis 2012, elle est membre de la commission d’attribution de l’aide à la création du Centre National du Théâtre.

http://grenierneuf.org/compagnie/leyla-rabih/

Élise Simonet

Paris, France

Formée en mise en scène et scénographie à Bordeaux, Elise Simonet travaille aux côtés de différents artistes dans le domaine du spectacle vivant, en tant qu'assistante, dramaturge et collaboratrice artistique. Depuis 2010 elle a accompagné le travail d’Alain Michard, Grand Magasin, l’Amicale de Production, Belinda Annaloro, Gérald Kurdian, Jung-Ae Kim, Pauline Simon, Mette Ingvarsten, Mylène Benoit, Thibaud Croisy, Anne-Sophie Turion et Jeanne Moynot, Nina Santes et Célia Gondol, François Lanel, Julie Gouju et Adeline Anobile, Olga Dukhovnaya, Halory Goerger. Membre du groupe de l’Encyclopédie de la parole depuis 2013, elle y développe sa recherche sur l’oralité et les documents de paroles enregistrées dans le spectacle vivant. Elle est la collaboratrice artistique de Joris Lacoste sur le cycle des Suites Chorales (Suite n°1 ‘abc’ - 2013 / Suite n°2 - 2015 / Suite n°3 ‘Europe’ - 2017). En 2015 et 2016, elle co-programme le festival TJCC, avec Joris Lacoste, au Théâtre de Gennevilliers. En 2012 elle crée Mon cauchemar, une pièce sonore et visuelle à partir d’une collecte de rêves étranges. Elle mène actuellement Parler la musique, un projet s’appuyant sur des conversations avec des musiciens et paroliers. 

Kouam Tawa

Bafoussam, Cameroun

Auteur dramatique, poète et metteur en scène, Kouam Tawa est né le 31 mai 1974 à l’Ouest du Cameroun. Il réside dans sa ville natale et se consacre à la littérature, au théâtre et à l’animation des ateliers d’écriture. Il a obtenu le premier prix ACCT de littérature africaine pour la jeunesse, le prix poésie des lecteurs Lire et faire Lire, et a été lauréat des bourses d’écriture de l’Association Beaumarchais, du Centre National du Livre, du programme « En quête d’auteurs » AFAA-Beaumarchais, de la Direction de la Musique, de la Danse, du Théâtre et des Spectacles, du programme « Visa pour la création » de CulturesFrance et d’ARTCENA. Il a animé des ateliers d’écriture et de dramaturgie dans une douzaine de pays de l’espace francophone.

Please reload