Marion Aubert

Montpellier, France

Riccardo Fazi

Rome, Italie

Carole Karemera

Bruxelles, Belgique + Kigali, Rwanda

Carole Umulinga Karemera est titulaire d'un premier prix en Art Dramatique et Saxophone du Conservatoire Royal de Musique de Mons (Belgique) et d'un certificat en leadership culturel de l'Institut African des arts (Cape town/Afrique du Sud).

Elle a joué dans des productions de théâtre, de danse et de film reconnues internationalement, telles que Sometimes in April réalisé par Raoul Peck, Sound of sand réalisé par Marion Hansel, Rwanda 94 et Anathème de Jacques Delcuvellerie/Groupov, Jaz de Koffi Kwahulé, Scratching the innerfields de Wim Vandekeybus/Ultima Vez, Battlefield de Peter Brook et Marie-Hélène Estienne/Bouffes du Nord, etc.


Elle est cofondatrice et directrice du Centre des arts Ishyo, l'une des organisations culturelles rwandaises les plus dynamiques, basée à Kigali et impliquée dans le développement et l’évaluation des politiques culturelles,  la création et la production d’œuvres théâtrales, chorégraphiques et musicales contemporaines,  le renforcement des capacités  artistiques et managériales des jeunes acteurs du secteur, le plaidoyer et la promotion du secteur créatif au Rwanda.

Elle est la productrice du festival Kina (Festival international des arts de la scène destiné au jeune public), du festival « Home Sweet Home » (festival de théâtre dans les maisons) et coproductrice du festival de musique Isaano. C’est une activiste qui milite en faveur de la liberté d'expression et de création en Afrique et membre du comité directeur du Réseau Panafricain pour le développement des politiques culturelles en Afrique.


Elle fut tour à tour membre du conseil d'administration de l'Institut national des musées du Rwanda, directrice du Festival Panafricain de la danse (FESPAD) et Secrétaire Générale adjointe d'Arterial Network.


Elle est actuellement membre du conseil d'administration du Fonds Mondial Africain pour l’Héritage, de l’Académie rwandaise de la langue et de la culture et de ARTEJ / ASSITEJ Rwanda (Association Rwandaise pour la jeunesse et le théâtre).

Au cours des 10 dernières années, elle a développé un travail approfondi sur Arts, mémoires et espaces publics et assure la co-direction d’un réseau de promotion et de diffusion de la littérature africaine et caribéenne appelé LITTAFCAR.ORG et le projet « Small citizens » pour le développement du théâtre jeune public en Afrique centrale.

Elle participe à la mise en scène de plusieurs spectacles dont MbokaMa petite colline, Our house, Murs-murs et Les enfants d’Amazi.


Actuellement elle développe deux nouvelles pièces dans le cadre du projet « Culture @ work Africa » sur les conditions de vie et de travail des travailleurs domestiques en Afrique.

Camille Louis

Paris, France + Bruxelles, Belgique

Née en 1984, Camille Louis est à la fois artiste dramaturge, co-initiatrice du collectif international kom.post (composé de chercheurs, artistes et activistes) et docteure en philosophie, enseignant dans les Universités de Paris 7 et Paris 8.

 

Ses recherches se situent au croisement de l’art et de la politique, et elles s’incarnent dans diverses propositions dramaturgiques qui, toujours, visent à modifier les conditions de perception de ce que l’on nomme « action » (drama). Cette exigence circule depuis ses nombreux articles et essais (voir notamment l’édition en ligne « la jungle et la ville »), jusqu’aux conférences performatives présentées tant dans des universités que dans des centres d’arts internationaux, en passant par des dispositifs artistiques montrés dans plusieurs festivals à travers le monde. Les travaux artistiques de Camille Louis ont notamment été montrés au festival d’Avignon, festival TanzImAugust de Berlin, Biennale de Moscou, festival MIR d’Athènes, Idance à Istanbul, Festival International de Buenos Aires, festival Experimenta Sur de Bogotá, festival Hors Pistes à Paris....

 

Depuis 2016 elle est dramaturge associée de la Maison du spectacle vivant, La Bellone à Bruxelles ainsi que, depuis 2018, du théâtre Nanterre-Amandiers où elle développe, entre autres, un cycle de rencontres se situant au croisement des places politiques, des scènes théoriques et des plateaux artistiques : Mondes Possibles. Elle vit et travaille entre Athènes, Bruxelles et Paris.

 

Sur la chaîne mixcloud de la Bellone à Bruxelles, on trouve les traces de ses passionnants séminaires sur la dramaturgie :
https://www.mixcloud.com/labellone/

Alexandros Mistriotis

Athènes, Grèce

Alexandros Mistriotis est né le 17 août 1973 à Ottawa (Canada), mais il a grandi à Athènes (Grèce). Il a fait ses études en France à l’ESBAM (École Supérieure des Beaux Arts de Marseille). Son parcours est guidé par à la fois la littérature, la peinture, le cinéma, la photographie, le multimédia, le théâtre et la danse. La synthèse de ces langages l'a mené vers la dramaturgie en tant qu'accompagnement et comme pratique.

 

Les performances issues de ses textes font partie de son projet « pour un Théâtre de la Quiétude ». Ses textes sont d'ailleurs inscrits dans une recherche sur l’oralité contemporaine et demeurent par conséquent non publiés. Son profil artistique est fuyant et son travail oscille entre les images et les textes, la présence et la représentation, la rigueur et l’imprécision... Il fait partie d’une scène indépendante grecque émergente qui défend la faiblesse et la disparition, et qui se méfie des médias et des institutions. Depuis quelques années, il est invité à intervenir en Europe sur des thèmes divers tels que la relation entre l’art et la société, ou entre la technologie et la culture.

Silvia Soter da Silveira

Rio de Janeiro, Brésil

Siliva Camara Soter da Silveira est chercheuse, critique de danse, professeur associée à l’École d’éducation de l’Université Fédérale de Rio de Janeiro et enseignante dans le programme de danse de l’Université Fédérale de Rio de Janeiro (PPGDAN). Elle détient un doctorat en éducation de l’Université Fédérale de Rio de Janeiro (2016), une maîtrise en théâtre de l’UNIRIO (2005), une licence en danse de l’Univesité Paris 8, France (1996) et un baccalauréat en arts et communications de l’Université pontificale catholique de Rio de Janeiro (1988). Elle obtient en 1996 une certification en gymnastique holistique selon la méthode Ehrenfired enseignée par Marie-Josèphe Guichard. Elle donne des ateliers en éducation somatique depuis 1984.

Elle est l’autrice du livre Cidadãos dançantes: a experiência de Ivaldo Bertazzo com o corpo de dança da Maré (« Citoyens dansants : l’expérience d’Ivaldo Bertazzo avec le corps de danse de la Marée », UniverCidade Editora, 2007), créatrice du film Corpo Aceso: experiências em educação somática para bailarinos e não bailarinos (« Corps allumé : expériences en éducation somatique pour ballerines et non-ballerines », 2010) et co-autrice de la collection Projeto Arte (« Projet Art », Editora Scipione, 2016). Elle a également édité les cinq volumes des Lições de Dança (« Leçons de danse », 1999, 2001, 2002, 2003 et 2004) avec Roberto Pereira.

Depuis 2003, elle développe des projets en art et en danse au Redes da Maré. En 2011, elle devient superviseuse pédagogique à l’Escola Livre de Dança da Maré – Redes da Maré/Lia Rodrigues Companhia de Danças. Elle est d’ailleurs dramaturge pour Lia Rodrigues Companhia de Danças depuis 2002. Elle a aussi collaboré avec les artistes Dani Lima, Jérôme Bel and Marcelo Evelin. En 2017, elle a développé le projet de recherche intitulé Artistas em situação pedagógica: saberes artísticos e saberes pedagógicos nas práticas de Thomas Hauert e Lia Rodrigues (« Artistes en situation pédagoqique : savoirs artistiques et savoirs pédagogiques dans les pratiques de Thomas Hauert et Lia Rodrigues »), en partenariat avec Paola Secchin Braga au département de recherche La Manufacture à Lausanne, Suisse (2016-2018).

Please reload

© 2017 Cliniques dramaturgiques avec Wix.com 

INFO-FTA 514 844 3822 + 1 866 984 3822

  • Facebook Clean
  • Twitter Clean